Nous sommes/Nous ne sommes pas...



Nous sommes:

Deux vrais professionnels qui réalisent cette activité presque tous les jours.

Diplômés chacun dans son propre domaine

(capitaine 200 et BEES1 plongée)

Des spécialistes de l’activité.

Des passionnés.

Des personnes qui contribuent (vraiment) à la recherche sur les cétacés.

Des artisans et pionniers d’un nouveau métier à part entière.

Des inventeurs d’un protocole de mise à l’eau ou nous prônons la passivité des humains, pour observer sans interagir avec les animaux sauvages.

En réseau-radio sur l'eau avec tous nos collègues professionnels de l'activité de whale-whaching.

Un prestataire qui fait un briefing précis sur les animaux, l'activité, et une mise à l'eau préalable d'apprentissage pour tout le monde.

Transparents, avec nos vidéos à partager le jour même, en mode publique sur Facebook, pour vous faire votre propre idée sur les chances de trouver les animaux.

Libre de choisir notre port de départ, en fonction de la météo et de la présence des animaux.

Un opérateur qui utilise exclusivement des bateaux modifiés pour l'activité, afin de remonter sur le bateau rapidement, pour des mises à l'eau plus nombreuses et efficaces.

Un opérateur qui peut annuler la sortie au dernier moment si les conditions météo se dégradent.

Très organisés.

Innovants.

Copiés mais pas égalés.

 

Nous ne sommes pas:

Des amateurs. 

Un delphinarium.

Des personnes qui garantissent à 100% de nager avec les cétacés

Un bassin ou les cétacés sont en « liberté »..

Des gourous qui savent tout sur les animaux.

Labélisé 02CR, parce que "nous n'avons pas de bateau attitré"...

Un club de plongée bouteille qui fait cette activité occasionnellement.

Un club de plongée qui met des participants à l’eau sans moniteur pour les guider à l’approche d’animaux sauvages.

Un club de plongée qui pense que tout le monde sait faire du snorkeling de façon innée dans le bleu.

Un transporteur de passager qui fait cette activité  de mise à l’eau sans avoir le droit de le faire.

Un opérateur qui sort quand même, alors que nous savons que nos chances de trouver les animaux sont très minces. (par exemple: présence de vent, si nous ne trouvons pas de cétacés deux jours de suite, nous prévenons les participants, ce sont donc à eux de prendre le risque ou non de sortir).